Deuxième ligne de tramway : quand l’argent abat les arbres… et le reste !

Communiqué CATDP2020 du 22 janvier 2020

Depuis bien longtemps C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP) a alerté les Tourangelles et les Tourangeaux sur les conséquences multiples et désastreuses de l’implantation d’une deuxième ligne de tramway le long des boulevards Béranger (en totalité) et Heurteloup (partiellement) : voir notre tract « Traminator » distribué en juin 2019. Nous avons affirmé, entre autres, que de nombreux platanes seraient abattus et que le marché aux fleurs serait déplacé, voire supprimé.

La décision de faire passer le tram par Béranger a été prise le 12 novembre 2018 lors d’une séance à huis-clos (bonjour la démocratie !) par 31 voix pour le boulevard Béranger, 15 voix pour le boulevard Jean Royer, 2 abstentions et 5 refus de vote. Le Maire Christophe Bouchet et « l’opposant » Emmanuel Denis ont voté pour Béranger avec le soutien de Philippe Briand, président de la Métropole, qui préconise ce tracé pour des raisons qui ne sont peut-être pas totalement étrangères à sa qualité de promoteur immobilier. L'hypocrisie est à son comble quand messieurs Bouchet, Briand, Pierre (LREM) et Denis, tous favorables au tramway passant par les boulevards Béranger et Heurteloup, souhaitent épargner les arbres alors que les études indiquent que la construction de la plateforme du tram ferait disparaître les platanes.

Nous disposons maintenant, par l’intermédiaire de l’association AQUAVIT, du rapport d’expertise sur les « impacts potentiels de travaux de terrassement sur les racines des platanes le long des boulevards Heurteloup et Béranger ». Cette expertise a été réalisée en février 2018 par Laurent Herquin, de Toulouse, docteur en écologie, et n’a pas été diffusée à l’époque. Elle n’est mentionnée ni dans le bilan du garant de la concertation Laurent Joseph, publié le 8 juillet 2018, ni dans le « Bilan de la concertation » publié par Tours-Métropole le 11 décembre 2018.

Or, ce rapport confirme l’abattage des platanes des rangs externes et démontre que les platanes des rangs internes risquent d’être sévèrement impactés.

Nous affirmons que si le projet n’est pas abandonné la ville de Tours sera amputée d’une partie de son patrimoine historique et paysager et, en définitive, défigurée.

C'est au Tour(s) du Peuple 2020 rappelle qu’elle est opposée à la deuxième ligne de tramway (ni Béranger/Heurteloup, ni Royer) car, d'après la Cour des comptes, la Métropole n’en a pas les moyens financiers. CATDP 2020 préfère des trambus à hydrogène, cinq fois moins coûteux, plus écologiques, et irriguant mieux le tissu urbain, et elle milite pour la gratuité totale des transports publics qu’elle souhaite mettre en place sur la prochaine mandature grâce une régie publique métropolitaine des transports.


Ne manquez pas notre vidéo sur le sujet.

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
22 janvier 2019

Posts les plus consultés de ce blog

Positionnement pour le second tour des municipales 2020 à Tours

Communiqué CATDP2020 du 16 juin 2020

Pour le second tour des municipales à Tours, le collectif C’est au Tour(s) du Peuple 2020, réuni lundi 15 Juin 2020, a décidé de ne pas donner de consigne de vote. Le collectif fait confiance à l’intelligence, la liberté de conscience de ses électeurs et sympathisants pour faire leur choix, et le respecte.

Le collectif rappelle ce qu’il considère être les enjeux de ces élections, tant au niveau local que national, comprenant les axes majeurs pour lesquels il a milité tout au long de la campagne. Enjeux dont la pertinence a été amplifiée durant >la crise sanitaire actuelle et sa gestion par les élus et les technocrates.

  • Reconquête et renforcement de tous les services publics (santé, protection sociale, écoles, transports, logements, stationnement ...).

  • Transports gratuits pour tous et mise en service de lignes de Trambus à l’hydrogène préservant tous les arbres.

  • Démocratie généralisée dans les instances municipales et métropolitaines : référendums, habitants dans toutes les commissions.

  • Réalisation de l’égalité femme/homme dans tous les services (ville et métropole), création d’une maison des femmes.

  • Mettre la culture , la solidarité et la vie associative au centre des choix des subventions accordées par la ville.

  • Désarmement de la police et arrêt de la vidéosurveillance.

est aussi flagrant que ces élections ne sont pas démocratiques, vu le taux extrêmement bas de la participation (32,8% à Tours), notamment liée au fait que les électrices et les électeurs ne pouvaient aller voter qu'à leurs risques et périls. Le collectif invite donc, quels que soient l’issue du scrutin le 28 juin 2020 et le nouveau conseil municipal élu, à ce que celui-ci démissionne de son mandat en mars 2021 et organise une nouvelle élection digne de ce nom.

En outre, notre collectif rappelle que son score aurait dû lui permettre d’être présent dans le futur conseil municipal, engageant ainsi un réel pluralisme démocratique.

Notre collectif va continuer son action dans les luttes et les élections pour une véritable transformation démocratique, sociale, écologique et féministe de notre société. L’ensemble des communiqués, prises de positions, programme sont sur www.catdp2020.com. Prenez-en connaissance et rejoignez-nous !

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
16 juin 2020