Deuxième ligne de tramway : quand l’argent abat les arbres… et le reste !

Communiqué CATDP2020 du 22 janvier 2020

Depuis bien longtemps C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP) a alerté les Tourangelles et les Tourangeaux sur les conséquences multiples et désastreuses de l’implantation d’une deuxième ligne de tramway le long des boulevards Béranger (en totalité) et Heurteloup (partiellement) : voir notre tract « Traminator » distribué en juin 2019. Nous avons affirmé, entre autres, que de nombreux platanes seraient abattus et que le marché aux fleurs serait déplacé, voire supprimé.

La décision de faire passer le tram par Béranger a été prise le 12 novembre 2018 lors d’une séance à huis-clos (bonjour la démocratie !) par 31 voix pour le boulevard Béranger, 15 voix pour le boulevard Jean Royer, 2 abstentions et 5 refus de vote. Le Maire Christophe Bouchet et « l’opposant » Emmanuel Denis ont voté pour Béranger avec le soutien de Philippe Briand, président de la Métropole, qui préconise ce tracé pour des raisons qui ne sont peut-être pas totalement étrangères à sa qualité de promoteur immobilier. L'hypocrisie est à son comble quand messieurs Bouchet, Briand, Pierre (LREM) et Denis, tous favorables au tramway passant par les boulevards Béranger et Heurteloup, souhaitent épargner les arbres alors que les études indiquent que la construction de la plateforme du tram ferait disparaître les platanes.

Nous disposons maintenant, par l’intermédiaire de l’association AQUAVIT, du rapport d’expertise sur les « impacts potentiels de travaux de terrassement sur les racines des platanes le long des boulevards Heurteloup et Béranger ». Cette expertise a été réalisée en février 2018 par Laurent Herquin, de Toulouse, docteur en écologie, et n’a pas été diffusée à l’époque. Elle n’est mentionnée ni dans le bilan du garant de la concertation Laurent Joseph, publié le 8 juillet 2018, ni dans le « Bilan de la concertation » publié par Tours-Métropole le 11 décembre 2018.

Or, ce rapport confirme l’abattage des platanes des rangs externes et démontre que les platanes des rangs internes risquent d’être sévèrement impactés.

Nous affirmons que si le projet n’est pas abandonné la ville de Tours sera amputée d’une partie de son patrimoine historique et paysager et, en définitive, défigurée.

C'est au Tour(s) du Peuple 2020 rappelle qu’elle est opposée à la deuxième ligne de tramway (ni Béranger/Heurteloup, ni Royer) car, d'après la Cour des comptes, la Métropole n’en a pas les moyens financiers. CATDP 2020 préfère des trambus à hydrogène, cinq fois moins coûteux, plus écologiques, et irriguant mieux le tissu urbain, et elle milite pour la gratuité totale des transports publics qu’elle souhaite mettre en place sur la prochaine mandature grâce une régie publique métropolitaine des transports.


Ne manquez pas notre vidéo sur le sujet.

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
22 janvier 2019

Posts les plus consultés de ce blog

Vive les marchés de plein air ! Vive l’agriculture paysanne !

Communiqué CATDP2020 du 2 avril 2020

Depuis les débuts de l’épidémie de coronavirus, alternant propos guerriers et promesses trompeuses de tirer les leçons de la « crise », Macron, son gouvernement et son monde accumulent en réalité irresponsabilités, injustices et inhumanités : maintien du 1er tour des municipales, gestion calamiteuse du matériel médical (masques, tests… ), nouvelles casses du code du travail autorisées par l’état d’urgence sanitaire, soutiens massifs aux marchés financiers, aux grands groupes et aides insuffisantes en direction des petites entreprises et des salariés, mise en danger des travailleurs de la santé, de l’alimentation, des transports, sans-abris toujours dans la rue, etc.

Quand les Verts/PS refusent de tout faire pour battre la droite

Communiqué CATDP2020 du 16 mars 2020

Lundi 16 mars au matin, la liste « C’est au Tour(s) du Peuple 2020 » a rencontré la liste « Pour demain Tours 2020 » afin de faire un bilan du 1er tour des élections municipales de Tours et évoquer les perspectives du second tour.

Santé : trois questions adressées au maire de Tours

Dans une lettre adressée au nouveau maire de Tours, en date du 15 décembre 2017, l’association « C’est au Tour(s) du Peuple » (CATDP) l’interpellait dans son rôle de président du conseil de surveillance du CHRU. Malgré de nombreuses relances, il n’a, à ce jour, toujours pas répondu. Nous la lui renvoyons donc régulièrement et nous le ferons jusqu’à ce qu’il daigne respecter les règles élémentaires du dialogue avec ses concitoyens.

Voici, d’abord, cette lettre dans son intégralité :