Interpellation de Madame la Préfète d’Indre-et-Loire

Communiqué CATDP du 3 décembre 2018

Ce qui s’est passé à Tours vendredi et samedi est vraiment inacceptable.

Qui a décidé vendredi d’une telle violence envers des lycéens et de blesser ainsi nos jeunes au lieu de les protéger ?

Qui a pris la décision d’interdire la rue Nationale que pratiquement, et depuis des lustres, toutes les manifestations sociales empruntaient ?

Quel insensé a pensé que, comme à Paris, la manifestation des gilets jaunes à Tours samedi serait forcément débordée par des commandos de casseurs et qu’il fallait prendre des dispositions exceptionnelles et un armement anti-émeute surdimensionné ?

Quel stratège stupide a instrumentalisé la violence policière pour susciter une vive réaction de certains gilets jaunes ? Espérait-il que le reste des gilets jaunes condamnerait la colère de leurs camarades et mettrait fin au mouvement ?

Que l’on ait quelques réticences sur la structuration de cette révolte populaire ou que l’on soit totalement pour, la phrase attribuée à Voltaire :  « Monsieur, je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire » devrait fédérer tous les défenseurs de la liberté constitutionnelle de manifester. 

Madame la Préfète, qui a donné l’ordre de barrer la rue Nationale et de disperser immédiatement la manifestation ? Est-ce Monsieur le Maire qui n’a pas dit un mot pour les victimes ? Est-ce un commandant de gendarmerie trop zélé ?

Comment comptez-vous faire respecter le droit à manifester si la possible présence de casseurs peut être évoquée pour, de fait, l’interdire ?

C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP)
3 décembre 2018

Posts les plus consultés de ce blog

Vive les marchés de plein air ! Vive l’agriculture paysanne !

Communiqué CATDP2020 du 2 avril 2020

Depuis les débuts de l’épidémie de coronavirus, alternant propos guerriers et promesses trompeuses de tirer les leçons de la « crise », Macron, son gouvernement et son monde accumulent en réalité irresponsabilités, injustices et inhumanités : maintien du 1er tour des municipales, gestion calamiteuse du matériel médical (masques, tests… ), nouvelles casses du code du travail autorisées par l’état d’urgence sanitaire, soutiens massifs aux marchés financiers, aux grands groupes et aides insuffisantes en direction des petites entreprises et des salariés, mise en danger des travailleurs de la santé, de l’alimentation, des transports, sans-abris toujours dans la rue, etc.

Quand les Verts/PS refusent de tout faire pour battre la droite

Communiqué CATDP2020 du 16 mars 2020

Lundi 16 mars au matin, la liste « C’est au Tour(s) du Peuple 2020 » a rencontré la liste « Pour demain Tours 2020 » afin de faire un bilan du 1er tour des élections municipales de Tours et évoquer les perspectives du second tour.

Santé : trois questions adressées au maire de Tours

Dans une lettre adressée au nouveau maire de Tours, en date du 15 décembre 2017, l’association « C’est au Tour(s) du Peuple » (CATDP) l’interpellait dans son rôle de président du conseil de surveillance du CHRU. Malgré de nombreuses relances, il n’a, à ce jour, toujours pas répondu. Nous la lui renvoyons donc régulièrement et nous le ferons jusqu’à ce qu’il daigne respecter les règles élémentaires du dialogue avec ses concitoyens.

Voici, d’abord, cette lettre dans son intégralité :