Pour la Gratuité des Transports Publics

Plusieurs villes de France l’ont déjà instaurée et d’autres commencent à la mettre en place…

Pourquoi pas dans l’agglomération tourangelle ?

L’association C’est au Tour(s) du Peuple y réfléchit depuis longtemps. Or il ne suffit pas de convaincre les Tourangeaux et leurs employeurs qu’ils ont tout à gagner dans cette réforme, il faut aussi trouver les moyens de la réussir en tenant compte des réalités locales.

Que vous soyez convaincus ou pas, que vous ayez des objections ou des réserves à formuler, que vous ayez des informations ou propositions à communiquer, que vous soyez simplement attentifs à un changement qui transformera la vie quotidienne des Tourangelles et des Tourangeaux, nous vous invitons cordialement, toutes et tous, au grand débat public qui aura lieu sur ce sujet :

à Tours, le mardi 27 septembre, à 19h30,
Salle 121 des Halles (entrée C)
Place Gaston Pailhou
  • La gratuité des transports publics est souhaitable pour :
    Tous les Tourangelles et Tourangeaux quels que soient leur âge, leur situation familiale et sociale.
    Tous les employeurs, c’est-à-dire les administrations, les entreprises et les associations.
    Le service public de transport lui-même, son développement, ses salarié(e)s et ses usagers.
  • La gratuité des transports publics est un moyen pour favoriser :
    L’égalité, la simplicité et la mixité sociale.
    L’activité économique, commerciale, culturelle et sportive.
    L’environnement, la santé publique et la qualité de la vie.
    La baisse des dépenses des ménages, notamment ceux en charge d’enfants scolarisés.
  • La gratuité des transports publics est possible :
    Par le passage en régie publique d’agglomération.
    Par un nouveau mode de financement.

C’est un choix de société, qui se pose pour les transports publics, comme il se pose pour la distribution de l’eau, l’éducation ou la santé. Soit on considère que ceux qui financent les services (comme les Tourangelles et les Tourangeaux qui ont payé et payent encore la première ligne du tramway) les gèrent démocratiquement pour le bien de tous, soit on laisse une entreprise à but lucratif, en l’occurrence Keolis, réaliser des bénéfices sur le dos des usagers qui ne décident de rien.

C’est à nous tous de mettre en place une autre politique des transports au service
des habitant(e)s de Tours et Tours Plus.

C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP)
23 septembre 2016

Posts les plus consultés de ce blog

Vive les marchés de plein air ! Vive l’agriculture paysanne !

Communiqué CATDP2020 du 2 avril 2020

Depuis les débuts de l’épidémie de coronavirus, alternant propos guerriers et promesses trompeuses de tirer les leçons de la « crise », Macron, son gouvernement et son monde accumulent en réalité irresponsabilités, injustices et inhumanités : maintien du 1er tour des municipales, gestion calamiteuse du matériel médical (masques, tests… ), nouvelles casses du code du travail autorisées par l’état d’urgence sanitaire, soutiens massifs aux marchés financiers, aux grands groupes et aides insuffisantes en direction des petites entreprises et des salariés, mise en danger des travailleurs de la santé, de l’alimentation, des transports, sans-abris toujours dans la rue, etc.

Quand les Verts/PS refusent de tout faire pour battre la droite

Communiqué CATDP2020 du 16 mars 2020

Lundi 16 mars au matin, la liste « C’est au Tour(s) du Peuple 2020 » a rencontré la liste « Pour demain Tours 2020 » afin de faire un bilan du 1er tour des élections municipales de Tours et évoquer les perspectives du second tour.

Santé : trois questions adressées au maire de Tours

Dans une lettre adressée au nouveau maire de Tours, en date du 15 décembre 2017, l’association « C’est au Tour(s) du Peuple » (CATDP) l’interpellait dans son rôle de président du conseil de surveillance du CHRU. Malgré de nombreuses relances, il n’a, à ce jour, toujours pas répondu. Nous la lui renvoyons donc régulièrement et nous le ferons jusqu’à ce qu’il daigne respecter les règles élémentaires du dialogue avec ses concitoyens.

Voici, d’abord, cette lettre dans son intégralité :