Articles

À la Une de CATDP

Quand les Verts/PS proposent un Grand Projet imprécis, incertain, imposé et intéressé (GP4I) !

Communiqué CATDP2020 du 19 février 2020

La presse locale a récemment rendu compte du projet de parc agro-photovoltaïque présenté par la liste « Pour Demain Tours » conduite par Emmanuel Denis (EELV).

Ce projet appelle de la part de C’est au Tour(s) du Peuple 2020 les questions et remarques suivantes :

Pour s’opposer au « tout-privé, tout-payant », il n’y a qu’un vote : C’est au Tour(s) du Peuple 2020

Communiqué CATDP2020 du 6 février 2020

À Tours et alentours, de plus en plus de voix s’élèvent pour dire leur ras-le-bol des privatisations et exiger le lancement, dès la prochaine mandature 2020-2026, d’un vaste chantier municipal et métropolitain : celui de la reconquête des biens publics, des biens communs.

À l’exception de C’est au Tour(s) du Peuple 2020, aucune liste n’est en mesure d’engager ce chantier moderne et populaire.

Les listes conduites par Christophe Bouchet, Benoist Pierre, Xavier Dateu ? Il est inutile d’attendre de ces candidats de droite, empêtrés dans leur dogmatisme néolibéral, quoi que ce soit d’autre qu’une aggravation des privatisations. Le premier les a étendues dans les trois années de son bref mandat (contrôle du stationnement, périscolaire, etc.). Le deuxième, grand adepte des partenariats public-privé pour « valoriser » le patrimoine et le numérique, est le représentant de Macron et de La République en Marché, qui vendent à tout va nos services publics au grands groupes privés. Quant au troisième, il s’est surtout porté candidat pour prendre une revanche personnelle, privée donc, sur le premier !

La liste conduite par Emmanuel Denis ? Si l’on y claironne son attachement aux services publics, il y a tout lieu de se méfier ! D’une part, leur programme n’affiche aucune réelle ambition dans la reconquête des biens publics. Tout au plus une ou deux mesures, mais rien de plus ! D’autre part, les élus EELV et PS, pourtant réputés « d’opposition », ont dans la dernière mandature voté au Conseil métropolitain quantité de décisions contraires à leurs beaux discours : la gestion des centres aquatiques de Luynes et Fondettes offerte au groupe Récréa, la prolongation de la délégation sur les transports publics à Keolis, le projet de 2ème ligne de tramway, etc. Et l’on ne les a même pas vus sourciller quand a été soumis au Conseil le dernier rapport annuel sur les parkings de Tours et Joué-lès-Tours confiés à Indigo (Vinci) !

Ainsi, seule la liste C’est au Tour(s) du Peuple 2020 s’engage clairement à :

- dresser dès les lendemains de l’élection l’inventaire complet des privatisations des services publics déjà faites, en cours de négociation ou en projet, et en rendre accessible à tous les résultats,

- passer en gestion publique et citoyenne l’ensemble des services à la population selon les règles suivantes: réembauche de tous les salariés des sociétés privées, participation directe des syndicats, des associations d’usagers et des habitants à la gestion, gratuité du service ou tarifs en diminution, réinvestissement total des bénéfices dans la création d’emplois, l’amélioration de la situation du personnel et de la qualité du service rendu.

Non à la déferlante du « tout-privé, tout-payant » et aux oppositions molles et floues ! Oui au programme réellement transformateur, postcapitaliste, de C’est au Tour(s) du Peuple 2020 !

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
6 février 2020

Zéro personne à la rue, un objectif réalisable si on en a la volonté !

Communiqué CATDP2020 du 29 janvier 2020

Les autorités se félicitent d’avoir ouvert, dans le cadre du « Plan hiver », 180 places supplémentaires pour héberger les sans-logis… jusqu’au 31 mars. Mais tous n’ont pas pour autant une place, loin s’en faut. Le 115, géré par l’association Entraide et Solidarité, qui attribue les places, a refusé 78 personnes chaque jour (dont 40% d’enfants) dans la seule semaine du 6 au 13 janvier. Et trop souvent, quand des places sont attribuées, c’est dans des conditions absolument indignes et inhumaines. Par exemple, les locaux d’Émergence, l’une des structures « d’accueil », situés dans le Sanitas, sont infestés de punaises, n’ont aucune douche ni aucune machine à laver, n’ouvrent le soir qu’à 19h45 et ferment le matin à 7h30. Comment fait-on dans la journée – notamment les mères avec des petits enfants – pour survivre dans la rue ?

Qu’en pense le maire de Tours, Christophe Bouchet, qui s’enorgueillit des hôtels de luxe rue Multi-Nationale (un projet lancé par la précédente municipalité…) ou de son projet de rénovation des Halles avec des logements à 6 000€ le m² ? Qu’en pense le président de Tours-Métropole, Philippe Briand, plus gros agent immobilier du pays dont la fortune (304e de France) est passée de 100 millions d’euros en 2010 à 300 millions en 2019 ? Qu’en pensent Emmanuel Denis et Cathy Münch-Masset, têtes de liste de « Pour Demain Tours » et Benoist Pierre, tête de liste LREM, dont les programmes consultés ce jour sur leurs sites Internet, ne prennent aucun engagement précis sur cette question des sans-logis ?

C’est au Tour(s) du Peuple 2020 rappelle que l’un de ses principaux objectifs, c’est « zéro personne à la rue », quel que soit l’âge ou la nationalité des personnes concernées. Un objectif tout à fait réalisable, et très rapidement, quand on sait qu’il y a dans la seule ville de Tours 8 400 logements inoccupés (10,2% du parc immobilier selon l’INSEE), et plus de 12 000 à l’échelle de la Métropole.

Non à l’affairisme urbanistique des équipes Germain-Babary-Briand-Bouchet ! Oui à une nouvelle politique du logement, humaine, digne et juste, que mènera avec détermination C’est au Tour(s) du Peuple 2020 !

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
29 janvier 2020

Deuxième ligne de tramway : quand l’argent abat les arbres… et le reste !

Communiqué CATDP2020 du 22 janvier 2020

Depuis bien longtemps C’est au Tour(s) du Peuple (CATDP) a alerté les Tourangelles et les Tourangeaux sur les conséquences multiples et désastreuses de l’implantation d’une deuxième ligne de tramway le long des boulevards Béranger (en totalité) et Heurteloup (partiellement) : voir notre tract « Traminator » distribué en juin 2019. Nous avons affirmé, entre autres, que de nombreux platanes seraient abattus et que le marché aux fleurs serait déplacé, voire supprimé.

À Tours la social-démocratie est en marche pour les municipales 2020

Communiqué CATDP2020 du 10 janvier 2020

À la suite du ralliement du PS à la liste des Verts, la situation politique pour les prochaines municipales à Tours et dans la Métropole se clarifie : tout le monde constatera que, de Germain à Denis, on prend peu ou prou les mêmes et on recommence ! Toujours le même système, toujours la social-démocratie qui, légèrement verdie, conduira aux mêmes politiques tièdes, incapables d’apporter de véritables solutions aux urgences démocratiques, sociales et écologiques. Bref, ce n'est pas brillant !

L'invité de la rédaction de TV Tours : Claude Bourdin, tête de liste "C'est au Tour(s) du Peuple 2020"

Ce mardi 7 janvier 2020, Claude Bourdin était l'invité de la rédaction de TV Tours pour évoquer la campagne municipale et métropolitaine de C'est au Tour(s) du Peuple 2020.

En 7 minutes, Claude a pu revenir sur les deux lignes politiques qui, avant, pendant et après les municipales, sont en jeu à Tours comme partout : l’une qui veut changer le système en profondeur, sortir du capitalisme qui broie l’humain et l’environnement ; l’autre, trompeuse et sans ambition, qui s’accommode du système actuel avec des petits gestes et des mesurettes pseudo-démocratiques, pseudo-sociales et pseudo-écologiques. Bref, lutte des classes ou lutte pour les places !

Il a ainsi mis l’accent sur le caractère réellement transformateur, à tous points de vue, démocratique, écologique, social et féministe, du programme de CATDP 2020. Nombre de nos engagements-phares ont été cités : le référendum d’inititiative citoyenne, le référendum d’initiative municipale, la présence des habitants dans tous les lieux-clés de la décison publique, la gratuité totale des transports publics d’ici à la fin du mandat, l’égalité femmes-hommes dans les services de la mairie et de la métropole, la reconquête des biens publics face à la loi du fric et des privatisations qui nous envahissent. Et, naturellement, il a appelé les Tourangelles et les Tourangeaux à participer massivement aux manifestations des 9 et 11 janvier contre la réforme injuste des retraites.

Bref, une belle synthèse de ce que nous sommes et de ce que nous portons dans les urnes et dans rues ! À voir et à diffuser donc autant que vous pouvez...


Vive le mouvement social du 5 décembre !

Communiqué du 2 décembre 2019

Le 5 décembre prochain, à l’appel de nombreux syndicats du secteur des transports et bien au-delà, un mouvement social va débuter pour mettre en échec la contre-réforme du système des retraites. Engagé depuis toujours dans la défense des conquêtes sociales et des services publics, le collectif C’est au Tour(s) du Peuple 2020 apporte son total soutien au mouvement.

Le projet du gouvernement, lancé officiellement au nom de l’égalité et donc contre les régimes spéciaux en priorité, est en réalité un projet de destruction complète du régime des retraites mis en place à la Libération dans le cadre de la Sécurité sociale.

Après des attaques répétées (Plans Balladur, Juppé, Fillon, etc.), Macron veut maintenant abolir le système né il y a trois quarts de siècle en instaurant d'une part un mécanisme de « points » à la valeur fluctuante d’une année sur l’autre et donc conduisant à la baisse des pensions, et d'autre part en allongeant encore le temps de travail.

Pour le collectif C’est au Tour(s) du Peuple 2020, créer des emplois, augmenter les salaires et taxer les profits financiers, voilà les seuls vrais moyens d’accroître les recettes et de supprimer le déficit - largement fabriqué ! - des caisses de retraite.

C’est pourquoi nous serons dans la rue à partir du 5 décembre, aux côtés de toutes celles et ceux qui sont en lutte, au nom des générations passées, présentes et à venir.

C’est au Tour(s) du Peuple 2020
2 décembre 2019